06/04/2011

Les cerfs-volants de Kaboul - Khaled Hosseini



"Dans les années 70 à Kaboul, le petit Amir, fils d'un riche commerçant pachtoun, partage son enfance avec son serviteur Hassan, jeune chiite condamné pour ses origines à exécuter les tâches les plus viles. Liés par une indéfectible passion pour les cerfs-volants, les garçons grandissent heureux dans une cité ouverte et accueillante. Ni la différence de leur condition ni les railleries des camarades n'entament leur amitié. Jusqu'au jour où Amir commet la pire des lâchetés..."


v  Mon avis personnel
J’ai été transportée par ce livre… L’histoire est extrêmement touchante et sincère. Elle fait appel aux sentiments profonds, qui se réveillent en nous au fur et à mesure de l’histoire. Parfois, j’étais tellement touchée, que je devais arrêter ma lecture, la stopper car les événements étaient trop bouleversants.
J’ai particulièrement apprécié la trame historique qui se dessine derrière l’histoire des personnages. Je la trouve écrite toute en finesse. L’histoire de Kaboul est tracée en filigrane, ce qui la rend encore plus présente finalement.


v  L’histoire d’une amitié
L’intrigue principale repose sur l’amitié d’Amir, le personnage principal et d’Hassan, son serviteur. Tout les sépare, mais l’on apprend au fil des pages, que tout les unis. Tout va tourner autour de la trahison d’Amir, qui lors de la fête des cerfs volants, va laisser Hassan seul face au Mal, face à la violence et à la cruauté des autres enfants. Ce passage est particulièrement fort ; et pour ma part, j’ai dû stopper ma lecture. J’en avais les larmes aux yeux.
Je trouve que d’avoir noué l’intrigue autour de la lâcheté du héros et de son sentiment de culpabilité fait toute la force de ce livre. Il me semble que nous avons tous plus ou moins vécu dans la culpabilité. Finalement, l’auteur nous expose les faiblesses de l’homme, celles qui nous renvoient à notre condition et nous torturent au quotidien. L’auteur est donc particulièrement attentif à la psychologie des personnages et nous en propose tout un panel : sentiment de lâcheté et de culpabilité, amour et haine, besoin de reconnaissance…

v  L’histoire de l’Afghanistan
Toute la finesse de ce livre se situe dans l’évocation de l’errance des héros dans l’Afghanistan dévasté par la guerre. Tout est dit avec une grande subtilité. J’avoue ne pas tout comprendre de l’histoire extrêmement complexe de ce pays, mais l’auteur nous propose différents angles d’approches : le racisme, la religion, la guerre… qui nous montre toute la diversité des approches possibles.

 v Ce livre a été lu dans le cadre d'une lecture commune sur le forum de Livr@ddict.



Vous pouvez voir les chroniques des autres participants :

Frankie, organisatrice
Fleurdusoleil
Nanet
isa1977
Stellade
Felina
Yogi
Bambi Slaughter
Livrons-nous
Korto


4 commentaires:

  1. Très bel article et je suis tout à fait d'accord avec toi. J'ai aussi adoré ce livre. Merci d'avoir participé à cette lecture commune.

    RépondreSupprimer
  2. moi aussi j'ai adoré et ,ça a changé quelque chose en moi.il m'a chamboulé.
    tu as vu le film?

    RépondreSupprimer
  3. Chamboulé, c'est vraiment le mot qui correspond ! Pour ma part, je n'ai pas vu le film, j'en ai envie, mais j'ai peur de ne pas retrouver les mêmes sensations. Je crois que je le verrai plus tard, quand elles se seront estompées !

    RépondreSupprimer
  4. Je suis d'accord avec toi l'histoire est très touchante :)

    RépondreSupprimer