19/09/2011

L'ombre du vent - Carlos Ruiz Zafon



Dans la Barcelone de l'après-guerre civile, " ville des prodiges " marquée par la défaite, la vie difficile, les haines qui rôdent toujours. Par un matin brumeux de 1945, un homme emmène son petit garçon - Daniel Sempere, le narrateur - dans un lieu mystérieux du quartier gothique : le Cimetière des Livres Oubliés. L'enfant, qui rêve toujours de sa mère morte, est ainsi convié par son père, modeste boutiquier de livres d'occasion, à un étrange rituel qui se transmet de génération en génération : il doit y " adopter " un volume parmi des centaines de milliers. Là, il rencontre le livre qui va changer le cours de sa vie, le marquer à jamais et l'entraîner dans un labyrinthe d'aventures et de secrets " enterrés dans l'âme de la ville " : L'Ombre du vent.

v Avis personnel

Un livre à lire ! Un livre merveilleux ! Magique ! J’ai adoré l’ambiance de ce roman, où le livre est un véritable personnage, au cœur de l’histoire. Quel lecteur n’a jamais rêvé de tomber sur le « Cimetière des Livres Oubliés » ? J’aime les différents niveaux de l’intrigue qui se croisent. Ce roman est très recherché au niveau de sa structure et de sa composition. Plus qu’un roman, cette œuvre est un poème ! L’écriture est très fluide et très agréable. Tous les thèmes s’entremêlent : amour de la lecture, amour des femmes, amour du pays, amitié, relations familiales, enquêtes…

v Des personnages contrastés
J’ai apprécié la variété des personnages rencontrés dans ce roman. Ce sont des personnages étoffés, qui portent en eux toutes les facettes de l’homme. Nous voyons l’évolution de Daniel, jeune garçon, amoureux des livres, jeune garçon amoureux de Clara, une belle illusion, jeune homme amant, adulte en quête de savoir… Les figures féminines sont intéressantes car elles représentent différents stade de l’amour : l’amour idéal, l’amour charnel, l’amour impossible, l’amour amical, etc. Fermin m’a particulièrement fait rire, par son côté décalé : ancien SDF passionné de littérature, archéologue des livres introuvables, ami et confident de Daniel, amant sans attache devenant amoureux transi ! Certains personnages sont marqués par le tragique et l’échec comme Pénélope, Nuria, Julian… L'Inspecteur Fumero  incarne la cruauté et le cynisme. L’Ombre du Vent mélange donc les registres : du comique nous passons au tragique, avec une grande délicatesse. Selon moi, l'auteur est un très bon marionnettiste, qui joue avec personnages !


Le pouvoir des mots, le pouvoir du livre

"Chaque livre, chaque volume que tu vois, a une âme. L'âme de celui qui l'a écrit, et de ceux qui l'ont lu, ont vécu et rêvé avec lui".


"Les mots avec lesquels on empoisonne le coeur d'un enfant, par petitesse ou ignorance, restent enkystés dans sa mémoire, et, tôt ou tard, lui brûlent l'âme". 

L'arrière plan historique : la Guerre d'Espagne
J'avoue ne pas être très douée en histoire espagnole... donc je vais m'abstenir de longs commentaires... mais l'arrière plan historique m'a paru vraiment prenant. Avec le personnage de Fumero, nous voyons la cruauté des actes de violence, des injustices sociales, des représailles sans causes... 




v Ce livre a été lu dans le cadre d'une lecture commune sur le forum de Livr@ddict.

Vous pouvez voir les chroniques des autres participants :
Felina (organisatrice)





10 commentaires:

  1. Apparemment tu as adoré. Ton analyse et ton ressenti sont très justes. Vas-tu lire "le jeu de l'ange", à moins que ça soit déjà fait... ^^

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai, ce livre est très poétique et j'ai beaucoup apprécié cette particularité. Ce fut une très belle découverte livresque ! =)

    RépondreSupprimer
  3. Non, je n'ai pas encore lu d'autres oeuvres de Zafon, mais je compte bien le faire dès que j'aurais le temps ^^ j'ai conseillé L'Ombre du vent à mes 2de (oui, je suis prof ^^) et j'ai déjà motivé 2 élèves pour faire une critique sur le blog de la classe !!! héhé !!! LOL
    Savez-vous s'il va sortir un film d'après ce roman ?

    RépondreSupprimer
  4. J'aime beaucoup ta façon d'analyser le livre et de séparer point par point et je dois dire que je suis plutôt d'accord avec ton avis : une très chouette découverte. :)

    RépondreSupprimer
  5. Un cimetière des livres oublié, oui! Mais alors à condition de pouvoir y piocher plusieurs fois!!

    RépondreSupprimer
  6. Une bien belle découverte que cet auteur !! Tes élèves ont bien de la chance d'avoir une prof qui voit plus loin que le programme.

    RépondreSupprimer
  7. On va faire un blog ^^ avec critiques de ciné, critiques littéraires, actualités... du coup, je vous transmettrai leur critique ! ça pourrait être sympa qu'ils aient d'autres lecteurs que la classe ;)

    RépondreSupprimer
  8. oui, très bonne idée !!!

    RépondreSupprimer
  9. Comme toi, j'ai adoré. C'est un gros coup de coeur pour moi. L'écriture est magnifique et les personnages sont vraiment attachants tant ils sont bien travaillés.

    RépondreSupprimer
  10. La qualité, la profondeur des personnages et l'écriture poétique de l'auteur sont les forces de ce roman ! J'ai hâte de voir si ses autres romans sont du même acabit.

    RépondreSupprimer