20/01/2012

Le jeu de l'ange- Zafon


Dans la turbulente Barcelone des années 1920, David, un jeune écrivain hanté par un amour impossible, reçoit l’offre inespérée d’un mystérieux éditeur : écrire un livre comme il n’en a jamais existé, « une histoire pour laquelle les hommes seraient capables de vivre et de mourir, de tuer et d’être tués », en échange d’une fortune et, peut-être, de beaucoup plus.
Mais du jour où il accepte ce contrat, une étrange mécanique de destruction se met en place autour de lui, menaçant les êtres qu’il aime le plus au monde. En monnayant son talent d’écrivain, David aurait-il vendu son âme au Diable ?…
v  Avis personnel :

Voici ma 2eme lecture commune d’un livre de Zafon ! J’avais adoré « L’ombre du vent » mais j’avoue que ce roman m’a un peu déçue. Je reconnais toutes les belles qualités d’écriture de l’auteur, la fluidité de sa plume, l’ambiance prenante… mais je me suis ennuyée. J’ai trouvé que ce roman, en voulant trop rebondir, était finalement un peu mou. Je n’ai pas été envoûtée par l’action et je me suis un peu perdue dedans… Enfin, je ne regrette rien ! Cela reste un beau texte J

6 commentaires:

  1. Je me suis également ennuyée, j'ai trouvé que le roman partait d'une bonne idée, mais que le tout est trop long, ça manque d'énergie, et je me suis un peu perdue au milieu des rebondissements.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai beaucoup apprécié ce roman, mais je vois qu'il divise - c'est marrant de voir que je trouvais que le récit était intensif (j'ai lu le roman avec seulement deux ou trois pauses !) et me voir que l'on peu trouver le récit mou ! En tout cas, j'aime quand la littérature divise :D ca permet de débattre ^^

    RépondreSupprimer
  3. Personnellement, je ne trouve pas que l'auteur ai essayé de rebondir avec ce roman : je crois juste qu'il a essayé de renouer avec cet univers, et ça je trouve qu'il l'a très bien fait ! Mais bon, ce n'est qu'un avis personnel ;)

    RépondreSupprimer
  4. Un peu d'accord sur la complexité de l'intrigue je dois le reconnaitre, mais je j'ai trouvé le récit sans temps mort et plutôt passionnant. Merci de ta participation.

    RépondreSupprimer
  5. Je ne me suis pas ennuyée au cours de cette lecture (à part peut-être sur les discussions théologiques entre Corelli et David), j'ai retrouvé avec plaisir l'ambiance de L'ombre du vent. Je suis ravie de l'avoir enfin lu.

    RépondreSupprimer
  6. Coucou,
    Cela fait un moment que tu ne postes plus de billets et que je ne te croise plus sur LA. J'espère que tu vas bien :)

    RépondreSupprimer